À Sornac, un nouveau sentier d’interprétation emmène les marcheurs sur les traces du Facteur Gorsse, personnage empreint d’humanité qui a marqué le territoire.

Il est des hommes qui ancrent une terre, qui la marque à jamais. Le Facteur Gorsse, c’est dans la pierre qu’il a décidé de graver ses pensées.

À la fin du XIXème siècle, cet homme de Sornac sillonnait les campagnes pour apporter le courrier. Au fil de ses tournées, le facteur prenait le temps de se poser, au sommet du Puy Chabier, et de graver des maximes dans les pierres de granite.


Cet homme, surnommé Gorsse l’humanitaire, a reçu la médaille Monthyon d’une valeur de 1000 Francs en 1899 par l’Académie Française pour ses mérites sur le canton. Désormais, un sentier d’interprétation mis en place par Haute-Corrèze Communauté retrace son histoire et reprend le flambeau. Les résidents du Foyer des Tamaris et les enfants du centre de loisirs associés à ce projet ont fabriqué une cabane en bois au sommet du Puy Chabrier, à l’image de celles que le Facteur Gorsse avait construites sur sa tournée.


Un parcours de 14 km

Tout au long de ce parcours de randonnée de 14 km, cinq haltes retracent la vie d’un facteur rural à la fin du XIXème siècle.

À chacun des arrêts, le visiteur découvre dans une boîte aux lettres cinq facettes de la vie de facteur, du XIXème siècle à Twitter.

« La terre est désolée car le monde ne réfléchit pas »

Peut-on lire sur l’une de ces pierres gravées par le Facteur Gorsse. Des phrases, aujourd’hui mises en valeur, qui sonnent encore juste, plus d’un siècle plus tard.

Tourisme Haute-Corrèze a contribué à ce projet par l’intermédiaire de Chantal-Bouchardy qui avec d’autres habitants ont fait ressortir l’histoire de ce facteur sornacois. Et le bureau d’information touristique de Sornac est aujourd’hui le point de renseignement de proximité, relais de ce nouveau parcours d’interprétation sur le territoire.